HÔTEL DES LUMIÈRES

LUMIÈRES IMPRESSIONNISTES
AUTOUR DE CÉZANNE, MONET, VAN GOGH, SISLEY…

Les plus grands chefs d’œuvre de courant impressionniste

Synopsis

Le voyage immersif de la salle n°1 s’est conclu en lumières. Celles de la clarté de la mer, ces eaux dessinées qui servent de trait d’union avec la salle n°2 dans laquelle vous venez de pénétrer. Vous entrez désormais dans une succession de galeries où seront exposées les plus grandes et belles peintures du courant impressionniste. 6 galeries se dévoilent dans des langages graphiques rendant hommage à de nombreux artistes.

Les soleils et les cieux

Monet, Pissarro, Cézanne, Van Gogh, Signac, Turner, Sisley… Talentueux capteurs de lumières, ces génies peintres impressionnistes se sont confrontés aux vibrations du soleil, aux reflets tournoyants, aux contrastes de lumières fugitifs. La galerie des soleils et des cieux invite le public à découvrir des tableaux de tailles et de présentations différentes dans une ambiance florentine.

La nature

Cette galerie dévoile ensuite 10 tableaux de Monet sur la série des peupliers avant de laisser place aux expressions de Cézanne, Pissarro, Courbet, Caillebotte, Sisley et Van Gogh. Maître du pointillisme, l’œuvre de Seurat gicle en particules infinies à l’intérieur même de la galerie jusqu’à recouvrir le sol et les murs.

L’eau

La galerie de l’eau offre une nouvelle perspective dans une salle plongée dans le bleu absolu. Les nymphéas de Monet côtoient les rivières, les étangs, les canotiers d’Auguste Renoir et les mers de Joaquin Sorrolla. Dans cette immensité bleue, la mer de Courbet envahit l’espace, créant des vagues, des ondulations qui mènent à la galerie de la danse.

La danse

La série des danseuses d’Edgar Degas prend place dans un espace où la féminité règne. Des portraits de femmes de Manet, Gauguin entrent en trompe-l’œil puis se mettent à danser sur les murs. Arabesques et spirales entrent en mouvement comme autant de dessins de lumières qui ouvrent la prochaine galerie dédiée à la femme.

La féminité

Dans un décor antique, fait de colonne et de marbre, des peintures de nus, de femmes lascives et des portraits ornent l’espace consacré aux œuvres de Cézanne, Manet, Berthe Morisot et bien d’autres. Dans cette galerie, de larges coups de pinceaux épousent les murs avant de se transformer en véritables croquis, fusains. Des esquisses tracent des rondeurs et des lignes de forme très expressives.

Villes et festivités

Changement d’ambiance pour accéder à la dernière galerie dédiée aux villes et festivités. Le décor industriel d’une ancienne usine se dévoile avec ses éclairages suspendus, ses murs de tôle et son sol de béton. Des toits de villes, des boulevards, des foires sont projetés. Camille Pissaro dévoile son célèbre « Boulevard Montmartre, effet de nuit ». Auguste Renoir livre aussi ses plus belles expressions dont son »Bal du moulin de la Galette ». Moments de loisirs, pique-nique du dimanche et fêtes populaires créent l’événement jusqu’à faire rejaillir des palettes de couleurs vives au sol. Les personnages en fête se mêlent au public et viennent célébrer la fin de cette exposition immersive.